Téléphone ouvert ou fermé, les experts peuvent accrocher votre ligne sans le moindre problème.

Donc, où que vous soyez, du moment que vous portez sur vous un brouilleur téléphone cellulaire, on peut récupérer non seulement les communications transmises, mais encore tout ce qui se passe autour de vous. Le téléphone devient en quelque sorte un micro d’ambiance.

Même avec un téléphone fermé ? Même avec un téléphone fermé, précise mon interlocuteur. Mieux, l’agent chargé de l’écoute peut ouvrir à distance votre téléphone à votre insu. Vous croyez que votre portable est fermé alors qu’il est ouvert.

On entend tout ce que vous dites, tout ce qu’on vous dit, on perçoit -et donc on enregistre- toutes les conversations autour de vous. L’écoute fonctionne comme une téléconférence, c’est-à-dire qu’un troisième partenaire silencieux, dormant, vient s’insérer dans votre dialogue.

A Paris seront bientôt installées des milliers de caméras dans la rue, comme à Londres. Mais déjà des millions de microphones sauvages sont en opération : vos téléphones portables.

Si vous voulez éviter l’écoute sauvage, précise mon interlocuteur, il faut retirer la batterie de l’appareil. Et même dans ces conditions il y a probablement un moyen de vous suivre à la trace !

En vérité, le seul moyen d’échapper aux écoutes, ou au moins de les retarder, c’est le cryptage. Une technique brouilleur gsm pas cher horriblement coûteuse, donc hors de portée de l’utilisateur moyen. J’ai bien écrit « retarder », car à ce jour aucun cryptage ne résiste bien longtemps aux efforts pour le casser.

Des logiciels spéciaux permettent également de corriger le son, d’effacer les parasites, d’amplifier des voix trop faibles.

Il y a mieux encore : votre téléphone peut être utilisé comme « radio balise », grâce à l’appoint du système GPS, il permet de suivre tous vos déplacements, de vous localiser au mètre près.

D’assez nombreuses sociétés de transport -taxis et camions- utilisent d’ailleurs cette faculté pour suivre en direct le déplacement des véhicules. Des contrats spéciaux dits de « tracking volontaire » sont conclus dans ce sens avec les sociétés spécialisées dans les écoutes. Elles fournissent toute la gamme de prestations, y compris les services de traduction instantané. Dans toutes les langues possibles.

Elle est loin l’époque où le grand système des écoutes était installé dans les sous-sol de la caserne de La Tour Maubourg, sur le boulevard éponyme, à Paris. Dans ce temps-là, des dizaines de postes de travail étaient alignés, des officiers de Police judiciaire devaient prendre en note tous les propos brouilleur de téléphone recueillis dans les écouteurs.

Ce temps préhistorique -quelques années seulement- est révolu. Maintenant, tout le process technique est accompli à distance. A Paris, on peut écouter en temps réel tout ce qui est dit en Martinique.

A Langley, le siège de la CIA, on peut pirater tous les secrets d’Etat qui transitent par le téléphone. C’est pourquoi, d’ailleurs, à peine élu, Barack Obama s’est vu confisquer son Blackberry ; dont il était un utilisateur quasiment maniaque. Sécurité nationale oblige. Mon Omniprésident, qui est un « adicté » du portable, pourrait en prendre de la graine.

Son ministère l’a réaffirmé en janvier : il n’est « pas question » d’autoriser l’usage des téléphones portables en prison, même avec des restrictions. Pour tenir cette ligne, contre l’avis du contrôleur général des prisons, il n’y a pas trente-six solutions mais deux :

soit faire la chasse aux téléphones pour trouver toutes les cachettes des détenus (et recommencer sans cesse, quitte à faire monter la tension) ;

soit brouilleur wifi les réseaux de téléphonie, wifi, 3G et 4G dans l’enceinte des établissements pénitentiaires, grâce à des machines qui envoient des ondes pour en neutraliser d’autres.

Comme l’annonce la ministre ce mardi, l’objectif est désormais de « généraliser le brouilleur de haute technologie » (dans toutes les prisons et dans l’intégralité de chacune) et « mieux contrôler les ordinateurs des détenus » pour « s’assurer qu’ils n’ont pas accès à Internet ».

Le problème, poursuit Christiane Taubira, c’est que « quand on brouille, on brouille tout », y compris les téléphones et ordinateurs du personnel pénitentiaire, « la vidéosurveillance », tout ce qui « permet à l’administration de faire son travail ».

La garde des Sceaux aurait pu ajouter que les brouilleurs sont capables de causer des « déclenchements d’alarmes intempestifs », comme l’écrivaient ses services en 2016.

La ministre soulignait « les limites de ces dispositifs », par ailleurs « très coûteux » :

« L’évolution rapide des technologies de communication peut rendre rapidement obsolètes certains matériels déjà en place » : le passage de lafabriquer brouilleur voiture3G à la 4G, par exemple, est compliqué à appréhender ;

la difficulté de calibrer parfaitement la puissance de brouillage, pour qu’il ne coupe pas l’accès internet et téléphonique des riverains, ce qui serait non seulement gênant mais aussi illégal ;

Il est possible géo-localiser ou d'actionner un téléphone à distance, et d'écouter ce qui se dit autour de l’appareil même si celui-ci est éteint. Actuellement, tous les téléphones portables disposent d'un mode d'écoute discrète activable par un code informatique que l’opérateur brouilleur bluetooth peut envoyer à l’insu de l’utilisateur. Chaque téléphone mobile peut donc être utilisé comme micro espion, et la connexion ne peut s'interrompre que si la batterie est retirée.

l'opportunité de brouiller doit être étudiée à l'aune du fait que si elle est efficace, et qu'elle empêche effectivement les émissions ennemies, cela signifie potentiellement la perte d'une source d'information importante
une action de brouillage, parce qu'elle implique des émissions électromagnétiques, peut être dangereuse, car le brouilleur peut être détecté au moyen d'écoutes. Il faut donc veiller à garder un matériel à la page, et surtout éviter de brouiller inutilement (notamment trop tôt)
il n'y a pas d'absolue garantie qu'un brouillage assure une protection complète, même avec des moyens très supérieurs à l'adversaire. L'exemple du F-117 abattu par les Serbes pendant la guerre du Kosovo en est un exemple frappant
il ne faut jamais brouilleur 4G se reposer sur ses lauriers et croire qu'une réussite se reproduira éternellement. L'ennemi s'adapte, même avec des faibles moyens : il change de fréquence d'écoute, il émet moins longtemps, il met en oeuvre lui aussi des actions de contre-information...

http://www.skylifr.com/interdire-prison-telephone.html

http://www.skylifr.com/brouilleur-de-signal-de-telephone.html

http://www.skylifr.com/brouilleur-de-telephone-portable-lutilisation.html